14-18 : Journal de Guerre et correspondance du 137e Régiment d'Infanterie (la tranchée des baïonnettes)

14-18  Journal de Guerre et correspondance du 137e Régiment d'Infanterie la tranchée des baïonnettes
Août 1914, le caporal Valentin Savarieau part à la guerre. Chef d'escouade, il vit auprès des soldats du 137e R.I constitués de Fontenaisiens et de gars des environs. Il écrit à sa famille restées à Fontenay le Comte et explique le Front, les batailles, les tranchées, la brutalité d'une violence inconnue.....c'était il y a 100 ans, et aujourd' hui, son journal et sa correspondance sont accessibles sur internet, la page Facebook, le blog et Twitter, qui racontent la guerre au fil des batailles et la vie de Fontenay à cette époque.

pour le blog :http://www.valentin-savarieau.fr/fr/
pour Facebook : https://www.facebook.com/ValentinSavarieau
pour Twitter : https://twitter.com/Savarieau137RI

JOURNAL DES MARCHES ET OPERATIONS du 137e Régiment d’Infanterie

pendant la campagne du 6 août au 27 décembre 1914 et du 21 mai au 28 juin 1916 6 Août 1914 : le régiment quitte Fontenay-le-Comte. 8 Août 1914 : le régiment arrive à Autry dans les Ardennes. 9 Août 1914 : cantonnement à Loges. 14 Août 1914 : le régiment vient se cantonner à Raucourt. 15 Août 1914 : mouvement de Raucourt à Haraucourt. A 15 heures, le régiment reçoit l’ordre d’aller vers Sedan où il arrive à 17 heures. 16 Août 1914 : étude de l’organisation défensive de Donchery. 17 Août 1914 : Le 1er Bataillon se porte sur Saint-Menges, l’Etat-Major et le 2ème Bataillon sur Fleigneux, et le 3ème Bataillon sur Illy. 22 Août 1914 : Mission donnée aux 2ème et 3ème Bataillons de constituer un flanc garde avec une batterie et un peloton de cavaliers (2ème chasseurs). La division est sur sa gauche sur l’itinéraire Carlsbourg - Graide - Cote 434 - Porcheresse. La présence de Uhlans est signalée dans les bois qui entourent Graide et Porcheresse : l’ennemi attaque à 21 h 30. Le Régiment retraite vers Our. Le 1er Bataillon reçoit l’ordre de se porter sur Maissin par les bois à l’Est de Our et le mamelon à 900 m au Sud Ouest du village. Il arrive à 16 h 30 après avoir subi des pertes. Les 2ème, 3ème et 4ème compagnies sont à Maissin à 18 heures et quittent le village incendié à 19 h 30. Elles se dirigent vers .................

Varia - Histoire & Généalogie: 14e Cie du 137e RI, à Fontenay le Comte (Vendée), en 1907

Soldats du 137e Régiment d'Infanterie (137e RI), 14e compagnie, 2e section, à Fontenay le Comte (Vendée), le 27 mars 1907 Blog de Jean-Pierre LOGEAIS http://logeaisjp.blogspot.fr/2010/10/14e-cie-du-137e-ri-fontenay-le-comte.html

137e régiment d'infanterie — Wikipédia

Le 137e régiment d'infanterie (ou 137e RI) est un régiment constitué sous le Premier Empire. Il se distingua particulièrement lors de la Première Guerre mondiale. La guerre étant devenue inévitable, la mobilisation générale est décrétée en France le 2 août 1914 et l’Allemagne déclare la guerre à la France le 3 août. Le recrutement des régiments et le système de conscription sont à cette époque, exclusivement locaux. À Fontenay-le-Comte, les vendéens sont donc appelés à rejoindre les rangs du 137° RI, régiment d’active mais aussi du 337° RIR, régiment de réserve du 137° et du 84° RIT, régiment de réserve territoriale dérivé des deux autres. À la Roche-sur-Yon, ce sont les 93° RI, 293° RIR et 83° RIT qui sont levés dans les mêmes conditions. Ce sont, pour l’ensemble de la France, 25 classes d’âge qui sont rappelées en même temps sous les drapeaux (1889 – 1914), les hommes nés entre 1869 et 1894 soit 1 français sur 10. Le 137° RI compte environ 3500 hommes et le 337° RIR, 2500. Cette situation explique au regard des énormes sacrifices consentis au cours des quatre années à venir, la proximité et l’attachement indéfectible des villes à leurs régiments à l’instar de Fontenay avec le 137° RI. http://fr.wikipedia.org/wiki/137e_r%C3%A9giment_d%27infanterie