Armoiries des Chevaliers de la Table Ronde

  • armoiries chevaliers table ronde


​Les chevaliers de la Table Ronde (Galaad, Lancelot, Tristan, Blanor, Bohort)

Arthur (Roi de Bretagne, Fils d'Uther Pendragon, Oncle de Gauvain et ses frères) 

D'azur à trois couronnes d'or.

Devise : PENDRAGON TESTE DE DRAGON
Alias: D'azur à treize couronnes d'or, 4, 4, 4 et 1. 6

«De Artus, qu'on dit avoir été roy de la grande Bretaigne, quelques-uns ont dit qu'il n'avoit que trois couronnes, les autres six, un autre neuf, tantost mises en triangle maintenant en pal, et ainsi diversement.» (De Bara, Le Blason des Armoiries p165)

Lancelot

D'argent à trois bandes de gueules.

Devise : DV LAC MA DAME

Galaad

Armoiries des Chevaliers de la Table Ronde
D’argent à la croix de gueules.

Devise : O L’AIDE DIEV

Galaad, Galahad, ou Galaaç est le fils du chevalier Lancelot du Lac et d'Ellan, fille du roi Pellès, le roi Pêcheur, qui détient le Graal. Son nom vient du gallois Gwalchaved : « faucon d'été1». Il est le plus jeune chevalier de la Table ronde. Il est le bon chevalier, le seul qui puisse s'asseoir à la droite d'Arthur sur le siège périlleux, comme prédit par Merlin qui l'avait présenté à la cour du roi Arthur. Il accomplit la quête du Saint-Graal accompagné de Perceval et de Bohort (le jeune cousin de Lancelot) qui sera celui qui versera le sang du Christ qui se trouvait sur la lance du soldat romain l'ayant blessé au côté (la Sainte Lance ou la Lance qui saigne). Galaad sera le seul, au terme de la quête, à pouvoir regarder à l'intérieur du Graal. Il mourut d'ailleurs juste après car avec ce qu'il avait vu, il ne pouvait plus vivre. Son père Lancelot était lui aussi à l'origine destiné à la quête du Graal mais il en fut détourné par l'amour qu'il portait à Guenièvre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Galaad_%28l%C3%A9gende_arthurienne%29

Ban de Bénoïc

Armoiries des Chevaliers de la Table Ronde

d'argent aux trois bandes de gueules

Père de Lancelot et d'Hector
Grand-père de Galaad
Frère du roi Bohort de Gaunes
Oncle de Bohort et de Lionel

Lionel

D'argent semé d'étoiles de sables, à trois bandes de gueules brochantes.

Devise : HARE LEVRIER

GAUVAIN

(Fils aîné du roi Lot d'Orcanie, Frère d'Agravain, Guerrehet et Gaheriet, Demi-frère de Mordret, Père de Guinglain, Neveu d'Arthur, Principal héros de la légende arthurienne)De pourpre à l’aigle bicéphale d’or becquée et membrée d’azur.

Devise : ORCANIE ORCANIE.

BOHORT

(l'un des trois élus de la quête du Graal, parfois appélé l'« Essilié » pour le différencier de son père Bohors de Gaunes, frère aîné de Lionel, cousin germain de Lancelot et d'Hector, père d'Hélain le Blanc)

D'hermine aux trois bandes de gueules

Devise : PENOS PENAC

LANCELOT

D'argent à trois bandes de gueules.

Devise : DV LAC MA DAME

​Fils du roi Ban de Benoïc et de la reine Hélène. Le récit de son enfance est connu par le Lanzelet et le Lancelot en prose ; Chrétien de Troyes n’y fait que de discrètes allusions. Enlevé à la mort de son père par la Dame du Lac, il est élevé dans son château aquatique. Il deviendra, après avoir été reçu à la cour d’Arthur, le meilleur chevalier du monde en accomplissant maints exploits : il met fin aux enchantements de la Douloureuse Garde, désormais appelée la Joyeuse Garde, et délivre Guenièvre, enlevée par Méléagant – c’est le sujet du Chevalier de la Charrette, de Chrétien de Troyes.

PERCEVAL

De pourpre semé de croisettes d’or.

Devise : CRVX CHRYSTI

​Fils du roi Pellinor, élevé par sa mère dans l’ignorance de la chevalerie mais conduit par sa vaillance à la cour d’Arthur. Dans le Conte du Graal, Chrétien de Troyes raconte ses aventures, qui le mènent au château du Roi Pêcheur, parallèlement à celles de Gauvain. Là, Perceval voit un merveilleux cortège, où des jeunes filles portent un graal, un tailloir d’argent et une lance qui saigne, mais il n’ose poser les questions attendues : qu’est-ce que le Graal, que contient-il et qui en nourriton ?

Un armorial en ligne pour la Table Ronde ! (centre-arthurien-broceliande)

Notre fidèle ami Dominique Delgrange, au savoir héraldique profond et fiable, nous le signale : « la Bibliothèque municipale de Lille a mis en ligne son bel armorial des chevaliers de la Table ronde, au dessin et à la calligraphie si soignés. » Comme beaucoup d’armoriaux de la fin du Moyen Âge, celui-ci s’inspire principalement du Lancelot-Graal, du Tristan en prose et surtout de Guiron le Courtois, un roman très apprécié dont l’intrigue reprend des événements précédant les deux textes cités plus haut...............http://centre-arthurien-broceliande.com/un-armorial-pour-la-table-ronde/