Chevalier et Destrier

Chevalier et Destrier

Chevalier_et_destrier_puy_du_fou

L'époque des chevaliers

L'époque des chevaliers

L'époque des chevaliers a débuté vers l'an 900 et s'est terminée à la fin de la période que les historiens appellent le Moyen-Âge, vers l'an 1500. On appelle chevaliers les combattants qui ont les moyens d'avoir un armement. C'est un groupe fermé: seul un fils de chevalier peut devenir chevalier. Cavaliers à cheval, revêtus d'une lourde armure (cotte de maille, heaume.) et armés d'une épée, ils forment la cavalerie lourde nécessitant un équipement coûteux.

On le devient Chevalier par la cérémonie de l'adoubement :

 l'adoubement_des_chevaliers puy du fou vikings

Au Moyen Age, on devient chevalier après une période d'apprentissage qui commence en général vers l'âge de… sept ans ! Logé chez un seigneur, le futur chevalier apprend à soigner les chevaux, à utiliser des armes et accompagne les chevaliers….La cérémonie de l'adoubement a lieu vers l'âge de 20 ans : elle célèbre le passage du jeune homme à l'état de chevalier. Après une nuit de prière, le chevalier prête serment et reçoit ses armes, qui sont bénies par son seigneur et parrain. Le chevalier s'agenouille une deuxième fois et reçoit l'accolade (petits coups du plat de l'épée sur son épaule). L'adoubement était une cérémonie officielle à laquelle de nombreux nobles assistaient.

la loyauté, le courage, le sens de l'honneur, le respect de la veuve et de l'orphelin.

On exige du noble plusieurs qualités :

la loyauté, le courage, le sens de l'honneur, le respect de la veuve et de l'orphelin.

Le Code de la Chevalerie

le code de la chevalerie

I - Tu croiras à l'enseignement de la Sainte Eglise du Christ et tu lui seras obéissant.

Cette première règle de la chevalerie est la plus importante de toute. Si on n'était pas chrétien, on ne pouvait devenir chevalier. Le chevalier devait croire en Dieu et avoir en lui plein confiance

II - Tu défendras l'Eglise Chrétienne.

Cette règle est le cri d'armes du chevalier. Le chevalier devait servir et défendre l'Église.

III - Tu respecteras les faibles et seras leur protecteur.

Le chevalier devait défendre tous les faibles aussi bien les prêtres que les femmes et les enfants.

IV - Tu aimeras ta Patrie.

Le chevalier devait aimer et protéger sa patrie.

V - Tu ne reculeras jamais devant l'ennemi.

Le chevalier devait être une brave personne. Mieux valait être mort que d'être appelé couard

VI - Tu combattras pour la Foi Chrétienne.

Cette règle invitait les chevaliers à combattre et haïr les païens.

VII - Tu t'acquitteras exactement de tes devoirs féodaux, s'ils ne sont pas contraires à la loi de Dieu.

Le seigneur devait protéger son vassal qui lui en échange, était fidèle à son seigneur. Le chevalier devait aider son seigneur lorsqu'il avait besoin d'aide.

VIII - Tu ne diras que la Vérité et tu resteras Fidèle à ta Parole.

Le chevalier ne devait en aucun cas mentir et le respect de la parole donnée allait aussi avec la franchise

IX - Tu seras Généreux et Charitable envers ton Prochain.

Le chevalier devait être courtois et sage pour tous. Il devait être aussi généreux.

X - Toujours et en tout lieu tu agiras en Défenseur du Bien et de la Justice contre le Mal et l'Iniquité.

Le chevalier devait se faire le défenseur du Bien et le combattant du Mal. Satan est l'ennemi du chevalier.

Un chevalier peut se placer sous la protection d'un seigneur plus puissant, il devient son vassal : c'est la cérémonie de l'hommage. Le vassal doit obéissance à son seigneur et en échange il reçoit un fief (souvent une terre). C'est pourquoi on dit de cette société qu'elle est féodale. Au sommet de la pyramide féodale, il y a le roi qui est le plus grand des seigneurs au Moyen-Âge.
Les chevaliers sont aussi appelés nobles ou gentilshommes (en opposition aux vilains = les paysans) Comme ils risquent leurs vies en combattant, ils ont droit à des privilèges (ils ne travaillent pas et ne paient pas d'impôts).
Leurs loisirs : la chasse, les tournois.

Le dernier tournoi de chevalerie en France

Le dernier tournoi de chevalerie en France

Le 30 juin 1559, lors d'un tournoi tenu rue Saint-Antoine à Paris. Pour clôturer les festivités, le roi de France Henri II décida alors d'y participer pour affronter le comte de Montgomery (Gabriel de Montgommery), capitaine de sa Garde écossaise, le blesse d'un éclat de lance dans l'œil. l'une des plus fines lames de l'époque. La fatalité fit qu'au cours de la troisième passe, la lance de Montgomery, déviée par l'écu d'Henri pénétra sous la visière du casque de celui-ci et lui traversa l'œil. Le roi agonisa dix jours, Il en meurt le 10 juillet 1559. La reine Catherine de Médicis interdit alors les tournois et les joutes sur le sol français.

Les Epreuves de tournoi

La quintaine

la quintaine puy du fou

La quintaine, appelée aussi joute du sarrasin, est un terme employé au Moyen Âge pour désigner un jeu d'adresse consistant pour un chevalier à percuter avec sa lance tendue un trophée de 5 armes ou le bouclier d'un mannequin surmontant un mât fixe ou rotatif. Ce sport médiéval est principalement destiné à entraîner les chevaliers.

À l'origine, le poteau est surmonté d'une planche ou d'un bouclier et au Moyen Âge, le jeu était ouvert aux jeunes hommes, quelle que soit leur condition. Ils pouvaient être à pied, utiliser un cheval en bois ou sur l'eau (joute nautique). Les hommes à chevaux étaient uniquement des chevaliers qui voyaient en cette épreuve un entraînement aux joutes et qui ont popularisé cette épreuve. Pour transformer cet entraînement en divertissement plus risqué, on accroche un bras articulé perpendiculairement au pieu ou au mannequin. Sur ce bras articulé pend une lourde masse accrochée à une chaîne ou un fléau d'armes

joute de l'anneau

epreuve_joute de l'anneau_chevalier_puy_du_fou

La lance doit enfiler un anneau sur une potence ou tenu par un écuyer, le vainqueur étant celui qui décroche le plus d'anneaux

l'épreuve du foulard

l'épreuve du foulard_puy_du_fou_secret_de_la_lance

l'épreuve du foulard qui consiste a ramasser un foulard au sol avec la perche ou une lance (ici un cavalier voltigeur).

Chevaliers et destriers, joutes

Chevaliers et destriers, joutes
La joute équestre est l'une des plus célèbres épreuves des tournois de chevalerie. Elle consiste en une charge à la lance entre deux chevaliers au galop, face à face......
Chevaliers et destriers, joutes

Installation d'un Chevalier sur son destrier


Le cheval au Moyen Âge(destrier) est largement utilisé par l'Homme pour la guerre, le transport, et dans une moindre mesure l'agriculture. Ces animaux diffèrent par leur conformation et leur élevage du cheval moderne, et sont en général de plus petite taille. Des types spécifiques d'animaux sont développés, dont beaucoup ont disparu. Le destrier est le plus connu de ces chevaux médiévaux, à travers l'image d'un énorme animal bardé de fer associé à son chevalier en armure complète

Les chevaux médiévaux sont rarement différenciés par race, et généralement désignés selon leur usage. Ainsi distingue t-on le « destrier » ou « chargeur » (cheval de guerre), le « coursier » (cheval de vitesse), le « palefroi » (cheval de promenade) aussi que l'on appelle cheval destiné aux dames, l'« affrus » (cheval de trait) ou encore le sommier ou « cheval de bât ». Ils peuvent être nommés d'après leur lieu d'origine, par exemple « cheval espagnol », mais on ignore toujours si ce terme se référait à une race ou plusieurs.