Francois 1er et le Camp du Drap d'or

Francois 1er et le Camp du Drap d'or



François Ier

François Ier

François Ier (1494 – 1547), dit le Père et Restaurateur des Lettres, le Roi Chevalier, le Roi Guerrier, le Grand Colas, le Bonhomme Colas ou encore François au Grand Nez, est sacré roi de France le 25 janvier 1515 dans la cathédrale de Reims. Il règne jusqu'à sa mort en 1547. Fils de Charles d'Angoulême et de Louise de Savoie, il appartient à la branche de Valois-Angoulême de la dynastie capétienne.

François Ier est considéré comme le monarque emblématique de la période de la Renaissance française2. Son règne permet un développement important des arts et des lettres en France. Sur le plan militaire et politique, le règne de François Ier est ponctué de guerres et d'importants faits diplomatiques.

Le blason de François Ier, roi de France.

Le blason de François Ier, roi de France.

D'azur, à trois fleurs de lys d'or (La fleur de lys serait un ancien symbole des Francs.)

Le bâtisseur

François Ier est un bâtisseur acharné et dépense sans compter dans la construction de nouveaux bâtiments. Il poursuit le travail de ses prédécesseurs au château d'Amboise, mais surtout au château de Blois13. Par des travaux qui durent dix ans, il fait ajouter deux nouvelles ailes à ce dernier, dont l'une abrite le fameux escalier, et modernise son intérieur avec des boiseries et des décorations à base d'arabesques propres à la nouvelle mode italienne. Au début de son règne, il entame la construction du château de Chambord, sur un domaine de chasse acquis par Louis XII. Il est fortement influencé par la renaissance italienne : Léonard de Vinci participe vraisemblablement à ses plans, ainsi que l'architecte italien Boccador, à qui on doit le donjon de ce château.

François Ier tente de reconstruire le Louvre, faisant détruire la tour médiévale de la sombre forteresse de Philippe Auguste. Il demande la construction d'un nouvel Hôtel de Ville pour Paris dans le but d'influencer les choix architecturaux, qui seront d'ailleurs mis en œuvre par Boccador et Pierre Chambiges. En 1528, dans le bois de Boulogne, il fait édifier le château de Madrid, sous la direction de Girolamo della Robbia, qui évoque par sa structure la demeure que François Ier a occupée pendant son emprisonnement en Espagne. Il fait également construire, sous la direction de Pierre Chambiges, le château de Saint-Germain-en-Laye ainsi qu'un château de chasse, le château de la Muette, dans la forêt de Saint-Germain : celui que l'on surnomme le « roi des veneurs » peut s'y adonner à sa passion la chasse à courre. Il fait aussi ouvrir les chantiers des châteaux de Villers-Cotterêts vers 1530, de Folembray en 1538, et de Challuau en 1542. En tout, près de sept châteaux seront construits et remaniés en 15 ans14.
La galerie François Ier du château de Fontainebleau.

Le plus grand des projets de François Ier est la reconstruction quasiment complète (seul le donjon du château antérieur est conservé) du château de Fontainebleau, qui devient rapidement son lieu de résidence favori. Les travaux s'étendent sur une quinzaine d'années pour constituer ce que François Ier veut être l'écrin de ses trésors italiens (tapisseries dessinées par Raphaël, bronze d'Hercule réalisé par Michel-Ange, décoration de la galerie François Ier par Rosso Fiorentino, autres décorations de Giovanni Battista Rosso et Le Primatice autour desquels s'est formée la prestigieuse école de Fontainebleau).

Il confie également à Léonard de Vinci l'élaboration des plans du nouveau château de Romorantin dans lesquels l'artiste reprend les plans de sa cité idéale de Milan. Le projet est néanmoins abandonné en 1519, les ouvriers du chantier étant atteints par une épidémie de paludisme, alors présente dans les marais de Sologne.

Chacun des ambitieux projets royaux bénéficie de somptueuses décorations tant extérieures qu'intérieures. Il décide en 1517 de la fondation d'un nouveau port, initialement appelé « Franciscopolis » mais que l'existence d'une chapelle sur le site choisi pour sa construction fera renommer « Le Havre de Grâce ».

Le Camp du Drap d'Or

Le Camp du Drap d'Or

L'assemblée du Camp du Drap d'Or a pour objectif de commencer une alliance entre l'Angleterre et la France. Surnommé le Bivouac de Luxe, ce fut la rencontre de 2 rois en juin 1520 : François 1er roi de France et Henri VIII roi d'Angleterre, afin de conclure un traité d'amitié pour combattre l'offensive de Charles Quint.

Diner-Spectacle Camp du Drap d'Or au Puy du Fou

Vous êtes les invités d'honneur de François 1er et Henri VIII d'Angleterre pour un festin unique au camp du Drap d'or recelant bien des surprises !

l'hôtel du Puy du Fou, Le Camp du Drap d'Or

Son ouverture est prévue pour 2014. Une présentation presse se fera en septembre.
le Camp du drap d'or , représentera un investissement de 13,5 M€. Livrable en avril 2014, il offrira une capacité de 100 chambres supplémentaires, sous la forme d'un bâtiment principal et de petits pavillons en forme de tentes.