Le Château du Puy du Fou dans le Temps

renovation chateau du puy du fou
   Par ordre décroissant 

Amateur d'histoire, le Puy du Fou passe un cap en poussant le réalisme de ses reconstitutions encore plus loin. Il se lance pour la première fois dans une restauration. Célèbre décor de la Cinéscénie, son château du XVIe siècle sera enfin utilisé à sa juste valeur. Selon les spécialistes, la beauté, les dimensions et l'architecture de l'édifice, dessiné par l'architecte royal Le Primatice, rivalisent avec les Châteaux de la Loire.

Un doux parfum de bois s'échappe des huisseries récemment installées. Les murs intérieurs sont ravalés, les plafonds restaurés, les parquets poncés et les sols ragréés. Un menuisier est en train de poser un escalier en chêne sur mesure. Une vingtaine d'entreprises cohabitent sur le chantier depuis octobre. Une dizaine d'autres fabrique les décors en ateliers et viendra les accrocher dans quelques semaines.

Monument historique

« C'est une vieille idée qui se concrétise aujourd'hui. Nous avons dessiné les premières esquisses il y a un an et demi », précise Nicolas de Villiers, président du Puy du Fou.

Des sous-sols voûtés à la galerie des arcades, en passant par l'étage, toutes les pièces seront utilisées pour le nouveau spectacle, le bien nommé La Renaissance du château. Car au Grand parc, un édifice ne vient jamais seul.

Réactivité

Le coût des travaux traduit l'envergure du projet : « 3,5 millions d'euros financés à 100 % par le Puy du Fou. » Le chantier est d'autant plus complexe que l'édifice est classé monument historique. Le parc en profite pour donner une nouvelle jeunesse aux écuries attenantes, dans l'aile droite, où seront aménagées des salles de séminaires.

Chaque mardi après-midi, Laurent Albert, directeur général, orchestre les réunions de chantier. Tambour battant, il reçoit l'architecte des Bâtiments de France et tous les professionnels. Une méthode qu'il a mise en place il y a 30 ans pour aider les artisans à accomplir leurs tâches. « C'est aussi un moment où l'on apporte des réponses immédiates, où l'on revoit des contrats et où l'on reporte certains travaux », explique-t-il.

« 80 % des entreprises ont déjà travaillé avec nous. Elles comprennent nos attentes et savent dissimuler la technique au service du spectacle, souligne Nicolas de Villiers. La plupart sont locales, ce qui leur permet d'être réactives. »
http://www.ouest-france.fr/le-chateau-du-puy-du-fou-revit-sa-renaissance-1920860

Avant la Rénovation 2014





 
Périodes de construction : 6 différentes époques marquent l'histoire du lieu.11e siècle
12e siècle
13e siècle
14e siècle
16e siècle
1ère moitié 16e siècle
Interêt de l'oeuvre : Site archéologique : 85 082 2 AH
Eléments protégés MH (Monument Historique) :3 éléments font l'objet d'une protection dans cette construction : Les façades et les toitures du château y compris la partie en ruines ; le grand escalier intérieur (cad. F 18) : classement par arrêté du 15 janvier 1974 ; Vestiges du vieux château (cad. F 65) : classement par arrêté du 13 août 1986

 De l'époque de la Renaissance, le monument a conservé  une admirable galerie à l'italienne, des éléments architecturaux  comme les péristyles copiés sur les modèles de Fontainebleau, les escaliers voûtés à caissons et la salle dite des Gardes. 


http://www.ina.fr/video/RXF04035556/les-epesses-le-chateau-du-puy-du-fou-video.html

Le Puy du Fou est un lieu-dit de la commune des Épesses. Son château style Renaissance a été bâti par François II du Puy du Fou (1496-1548).

Les origines de la famille du Puy du Fou sont un peu incertaines, mais remonteraient à la fin du XIIe siècle.    Renaud du Puy du Fou, seigneur du Puy du Fou, épouse avant 1197 Adelis de Thouars. Il serait le premier Puy du Fou connu. Il a au moins deux fils; Philippe continue la lignée du Puy-du-Fou; son frère Renaud épouse Eustachie de Monbail & serait donc seigneur de Monbail. Dans la lignée du Puy-du-Fou, Jehan devient seigneur de Bourneau
 en épousant Jacquette de la Ramée. Son fils Pierre du Puy du Fou, seigneur du Vernay, épouse Aliénor de Juch,  dame  de Chavagnes-les-Redoux et des Touches en 1469, sans postérité. François II du Puy du Fou est capitaine  de Nantes et épouse en 1527 la fille du gouverneur, Catherine de Montmorency-Laval, & lance la reconstruction de son château en 1547, il a été attribué aux architectes manceaux Jean Masneret & René Guitton, la construction de l'édifice associe deux matériaux inattendus la brique et le granit. Il a succédé à un autre édifice qui lui faisait face dans le bois au-delà de l'étang où ont été pratiquées des fouilles archéologiques.

La famille du Puy du Fou s'éteignit au milieu du 17e siècle. Divers propriétaires se succédèrent jusqu'à ce qu'en 1977, le conseil général de Vendée se porte acquéreur du château, classé aux Monuments historiques en 1974, pour la somme de 800 000 francs, sous l'impulsion de Jacques de Villiers.

Son fils Philippe prit le relais, et lança l'idée d'une "cinéscénie", où tout l'espace disponible est animé. L'objectif est de faire revivre tout le pays du Puy du Fou à travers la saga d'une famille paysanne, les Maupillier, vivant dans le haut bocage. La guerre de Vendée (1793-1800) a laissé des traces profondes dans la région.

En 1977 est créée l'association pour la mise en valeur du château et du pays du Puy du Fou. Et les Puyfolais se mirent au travail, tour à tour électriciens, charpentiers, acteurs, costumiers... toujours bénévoles. Si bien que le premier spectacle se donna à l'été 1978, avec 80 000 spectateurs. Pari gagné, le château est sauvé. Un écomusée et une section culturelle sont venus prolonger le projet.


Le Crédit Agricole a soutenu les premiers pas de ce qui est devenu aujourd'hui le site d'attraction le plus apprécié des touristes en France. Il fallait de l'audace pour y croire. Le Crédit Agricole Atlantique Vendée et la Fondation Pays de France ont donné deux fois 300 000 francs (près de 100 000 € au total) en 1981 et 1983 pour l'installation de salles d’exposition du musée d’histoire de la Vendée, et pour la restauration des cuisines et salle des gardes. A la fois conservatoire, laboratoire et école, ce musée souhaitait associer les visiteurs à tous les aspects de la Vendée d'hier, d'aujourd'hui et de demain.

Il a fermé ses portes, et ses collections ont rejoint en 2006 l'Historial de la Vendée aux Lucs-sur-Boulogne.

sources : http://www.chateau-fort-manoir-chateau.eu/chateaux-vendee-chateau-a-lesepesses-chateau-puy-du-fou.html


de 1978 À 1994 Fouilles Archéologique Menées Par Le Club Archéologique Du Puy-Du-Fou

  • cles chateau puy du fou
  • cheminée puy du fou
  • chateau puy du fou
  • armoirie puy du fou
  • cheminée du chateau puy du fou
  • archeologie puy du fou
  • carreaux pavement puy du fou
  • les puy du fou
  • genealigie du puy du fou

Objets visible à l'historial de la Vendée  http://historial.vendee.fr/

1793 À 1796 Guerres De Vendée

​Pendant la Révolution française et dans la période qui suivit, il y eut plusieurs soulèvements armés dans le département de Vendée. le château est incendié par les colonnes infernales.

1659 le château est vendu par le dernier descendant mâle de la famille qui porte son nom.

1496-1548  ​Le château du Puy du Fou dessiné par le grand architecte royal Le Primatice

Francesco Primaticcio, dit Le Primatice (né en 1504 Bologne, alors dans les États pontificaux et mort à Paris en 1570) est un peintre, architecte et sculpteur italien de la Renaissance tardive.
L'actuel château, construit dans le style de la Renaissance italienne en remplacement d'édifices plus anciens, est dû à François II du Puy du Fou (1496-1548). La construction demeura inachevée et le château fut vendu en 1659  ...........

Les Ruines du  1 Er Château du Puy du Fou

  • le bal des oiseaux sur ruines du chateau puy du fou
  • chateau du puy du fou ruines
  • les ruines du 1 chateau du puy du fou


 sur la lisière du bois de l'Etang, près des bâtiments de la métairie du Parc, on voit les vestiges et ruines d'un vieux château du nom de Puy-du-Fou (Le Bal des Oiseaux Fantômes).
​Ce qui en reste se réduit à un amas informe de pierres couvertes de lierre, de broussailles et d'arbres, laissant à peine soupçonner le double fossé de ceinture et les remparts et autres fortifications. On y découvre cependant la base de quelques tours dénotant l'architecture militaire du Xe ou XIe siècle.
Les archives du Puy-du-Fou mentionnent souvent ce vieux château, sans indiquer la date de sa construction, sans préciser celle de sa destruction. Elles disent cependant que tous les matériaux de quelque valeur qu'on a pu y trouver ont été employés à la construction du nouveau château.

Les archives du Puy-du-Fou mentionnent souvent ce vieux château, sans indiquer la date de sa construction, sans préciser celle de sa destruction. Elles disent cependant que tous les matériaux de quelque valeur qu'on a pu y trouver ont été employés à la construction du nouveau château.
Plusieurs souterrains découverts fortuitement et à diverses ép¤ques ayant diverses directions annoncent l'importance de ce vieux manoir.
Les aveux faits par les seigneurs du second château portent : "proche desdits vestiges et fortifications du premier château est encore l'ancienne chapelle de la Madeleine dudit lieu, couverte en thuiles, le tout se joignant et contigü l'un à l'autre."
Il ne reste plus rien de cette chapelle ni sur les lieux ni dans la mémoire des habitants du pays.

Un bourg du nom de Bérard existait très anciennement près du château du Puy-du-Fou.
http://shenandoahdavis.canalblog.com/archives/2013/03/24/26730504.html