Les Amoureux de Verdun


​Nouveau spectacle 2015 du Puy du Fou autour de la guerre 14-18 intitulé "Les Amoureux de Verdun".

Au fil de la correspondance amoureuse d’un soldat et sa fiancée, vous plongez au coeur de l’hiver, dans une tranchée enneigée, à la rencontre de soldats héroïques.
A la veille de Noël, les fumées envahissent les galeries, le sol tremble à chaque nouvelle explosion, les alarmes retentissent… Tout semble perdu, mais en ce 24 décembre 1916, les soldats ne savent pas encore qu’ils vont vivre un Noël qu’ils n’oublieront jamais !

Sur près de 2000 m², et pour une expérience de 15 minutes, nous serons – vous serez – propulsés dans les entrailles d’une tranchée de la Première Guerre Mondiale, accompagnés par l’échange épistolaire d’un « Poilu » avec sa fiancée. Nous découvrirons la réalité de la vie dans la tranchée : l’effervescence du poste de communication, l’urgence de l’infirmerie, les appels du vaguemestre (service postal), la corvée de soupe, les éclats d’obus, les bombardements…

Entre les chenilles du char d’assaut et les hélices d’un avion écrasé, les visiteurs progresseront au milieu du spectacle qui les conduira jusqu’au soir de Noël pour raconter la trêve qui eut lieu entre les deux camps opposés, une nuit symbolique où le bruit des armes a cédé la place aux chants des soldats.

Pour concevoir cette nouveauté 2015 et afin d’être au plus près de la réalité, le Puy du Fou a fait appel a des historiens, dont David Bardiaux, spécialiste de la Grande Guerre, et s’est « appuyées sur une centaine de lettres de Poilus vendéens, tirées d’archives, absolument bouleversantes, et dont des extraits figureront parmi les textes de cette nouveauté ».​


Les Amoureux de Verdun, c’est le fruit de deux ans et demi de recherches confiées à Thierry Rétif, architecte d’intérieur, signataire de nombreux décors du Puy du Fou. « Pas un seul document en France ne nous a échappés sur Verdun et les tranchées. Ce n’est pas un décor inspiré de, comme nous savons le faire, mais la tranchée de Verdun que nous avons recréée. Tout est véridique. On a écumé la France entière, archéologues, historiens, collectionneurs privés pour réunir plus de 7500 pièces d’origine. On a aujourd’hui la plus grosse collection française voire européenne et mondiale d‘objets authentiques de 14-18 », se félicite le décorateur.

Des pièces, pour certaines uniques, à l’image de cette mitrailleuse dans l’armurerie dont il n’existe que deux exemplaires en Europe, de ces obus, du poste de communication, de la vaisselle ou encore des flacons de bières… qui ont été « traités avec respect, sans aucun effet scénique. Toucher un objet qui a été utilisé par un soldat, ça ne peut pas laisser indifférent », s’émeut Thierry Rétif qui a travaillé avec une dizaine d’historiens dont David Bardiaux, spécialiste de la Première Guerre mondiale. « C’est la première fois que je vais aussi loin dans les recherches historiques, que je m’enrichis personnellement», confie t-il.

L’immersion est également sonore. « On est allé à la limite supérieure du possible et du supportable avec un son proche du réel. On sent les balles siffler à nos oreilles». Beaucoup de technologie oui, mais « qui ne se voit pas et toujours au service de l’émotion ».

Ni muséographie, ni spectaculaire, « nous assumons le fait que les visiteurs ressortent bouleversés, voire un peu effrayés, prévient Nicolas de Villiers. C’est le seul endroit au monde ou ils pourront revivre la Guerre de 14-18 ».

Les chiffres


• 120 : c’est le nombre de lettres authentiques de poilus dont s’inspire le spectacle.

• 15 : c’est le nombre de comédiens qui incarnent les héros de la Grande Guerre aux côtés de 80 animatroniques, des mannequins robotisés.

• 1800 m2 : c’est la superficie de la tranchée longue de 300 mètres.

• 4 millions : c’est le montant de l’investissement de cette animation. Somme qui s’inscrit dans un programme de 10 millions pour 2015.
http://www.lejournaldupaysyonnais.fr/2015/04/11/puy-du-fou-immersion-au-coeur-d%E2%80%99une-tranchee/