Les Mousquetaires de Richelieu

Avant de devenir ministre de Louis XIII, le grand maître de la diplomatie française, le cardinal de Richelieu fut l'évêque réformateur de Luçon.

Richelieu au Puy du Fou (les Mousquetaires de Richelieu)

Armand Jean du Plessis, cardinal-duc de Richelieu et de Fronsac,

Richelieu Luçon

Richelieu est un ecclésiastique et homme d'État français, pair de France et le principal ministre du roi Louis XIII.

Né à Paris le 9 septembre 1585, il meurt dans cette même ville le 4 décembre 1642 à l'âge de 57 ans.

Initialement destiné au métier des armes, il est contraint de rentrer dans les ordres afin de conserver à sa famille le bénéfice de l'évêché de Luçon. Temporairement ministre des affaires étrangères en 1616, il est cardinal en 1622 et principal ministre de Louis XIII en 1624. Il reste en fonction jusqu'à sa mort, en 1642 ; le cardinal Mazarin lui succède.

La fonction exercée par Richelieu auprès de Louis XIII est souvent désignée par l'expression de « premier ministre », bien que le titre ne soit utilisé à l'époque que de façon officieuse pour désigner le ministre principal du roi dont l'action englobe aussi bien des dimensions politiques, diplomatiques et coloniales que culturelles et religieuses.

Réputé pour son habileté voire pour son caractère jugé retors, souvent critiqué pour sa fermeté intransigeante, il rénove la vision de la raison d'État et en fait la clé de voûte de ses méthodes de gouvernement et de sa conception de la diplomatie et de la politique. En lutte à l'extérieur contre les Habsbourg, et à l'intérieur contre la noblesse et les protestants, il réprime sévèrement tant les duels meurtriers que les révoltes antifiscales paysannes .

Richelieu est considéré comme l'un des fondateurs majeurs de l'État moderne en France. Son action est un dur combat pour un renforcement du pouvoir royal.

Avec lui, la monarchie s'affirme sous une nouvelle forme plus tard désignée par le terme d'absolutisme, et ce de manière triomphante sous le gouvernement personnel de Louis XIV (1661-1715) puis de manière plus apaisée, sous celui du cardinal Fleury (1726-1743).

il est nommé évêque de Luçon le 18 décembre 1606

source wiki

Luçon Capitale spirituelle du Bas-Poitou

Richelieu Luçon  monastére est fondé par saint Philbert au VIIe siécle

Luçon est une commune française située dans le département de la Vendée et la région Pays de la Loire.
Évêché où le cardinal de Richelieu séjourna,

Un monastère est fondé par saint Philbert au VIIe siècle. Déjà pillée par les Normands en 8461, la ville est à nouveau attaquée en 853 : le chef viking Hasting prend la ville et la pille. Un autre chef viking, recruté par le comte de Poitiers, arrive avant qu'il n'ait quitté la place, et l'assiège dans la ville. Hasting réussit néanmoins à négocier et à quitter la ville, qu'il laisse incendiée2.

Devenue évêché par la volonté du pape Jean XXII en 1317, la cité est la capitale spirituelle du Bas-Poitou. Avant de devenir ministre de Louis XIII, le grand maître de la diplomatie française, le cardinal de Richelieu fut l'évêque réformateur de Luçon. On lui attribue d'avoir qualifié Luçon « d'évêché le plus crotté de France ». Il s'appliqua à rebâtir la ville détruite par les guerres de religion. Il se préoccupa de la formation des prêtres de son diocèse en écrivant un catéchisme, et en organisant des visites pastorales. Cardinal Richelieu (Champaigne).jpg

En mai 1469, par ses lettres patentes, le roi Louis XI autorisa la sécularisation de l'église de Luçon, selon les lettres accordées auparavant par le pape Paul II3.

Napoléon III offrit à la Cathédrale le très bel orgue romantique de Cavaillé-Coll.

sourc wiki :

Richelieu Luзon monastиre est fondй par saint Philbert au VIIe siиcle

Le tableau de Henri-Paul Motte représentant le siège de La Rochelle ( Grand Carrousel)

Le tableau de Henri-Paul Motte représentant le siège de La Rochelle

Le siège de La Rochelle a été ordonné par Louis XIII et commandé par Richelieu. Cela a commencé le 10 septembre 1627 et s'est terminé par la capitulation de la cité, le 28 octobre 1628.

Plus d'infos...

Les 4 Mousquetaires

Les Mousquetaires de Richelieu

Les Trois Mousquetaires est un roman d'Alexandre Dumas, initialement publié en feuilleton dans le journal Le Siècle de mars à juillet 1844. Il a été édité en volume dès 1844 aux éditions Baudry et réédité en 1846 chez J. B. Fellens et L. P. Dufour avec des illustrations de Vivant Beaucé.

Les Mouquetaires de Richelieu

Le roman raconte les aventures d'un Gascon impécunieux de 18 ans, D'Artagnan, venu à Paris pour faire carrière dans le corps des mousquetaires.

Les Mouquetaires de Richelieu

Il se lie d'amitié avec Athos, Porthos et Aramis, mousquetaires du roi Louis XIII. Ces quatre hommes vont s'opposer au premier ministre, le cardinal de Richelieu et à ses agents, dont le comte de Rochefort et la belle et mystérieuse Milady de Winter, pour sauver l'honneur de la reine de France Anne d'Autriche.

Le saviez-vous ?

Athos, Porthos, Aramis et plus tard d’Artagnan sont des mousquetaires gris, couleur dûe à la robe des chevaux qu’ils montaient.

Henri IV mit en place une compagnie de gentilshommes armés de carabines. Puis, Louis XIII remplaça ces armes par des mousquets, fusils à canon long, pour créer la première compagnie de mousquetaires (utilisateurs du mousquet) en 1622. Elle fut dissoute par Mazarin en 1646 puis reconstituée par Louis XIV en 1657. Elle fut désormais connue sous le nom de "mousquetaires gris" (chevaux gris). Une deuxième compagnie créée en 1663 devint celle des "mousquetaires noirs" (chevaux noirs). Composées chacune de 250 nobles, elles suivaient le roi à l’armée et logeaient à ses côtés.

http://rosguezet.wordpress.com/tag/louis-xiii/ 




 Pierre de Montesquiou d'Artagnan
 Sur Ordre De Louis XIV, D'Artagnan Arrête Le Surintendant Fouquet
 L'armement des Mousquetaires

 


La compagnie des mousquetaires a été officiellement constituée sous le règne de Louis XIII, en 1622, à partir de la compagnie des Carabins, créée par Henri IV pour sa garde personnelle qu'il venait d'armer du mousquet.

Troupe d'élite composée exclusivement de gentilshommes, elle faisait partie de la Maison militaire du roi. Son seul service en temps de paix était celui du souverain, qui en était le capitaine. En temps de guerre, elle accompagnait le souverain et chassait à pied ou à cheval selon les circonstances.



L'unique compagnie de mousquetaires existant alors comptait 100 hommes. Ils escortaient le roi quand il sortait, allant à cheval deux par deux et ayant le pas sur toutes les autres compagnies de gardes.



Hormis le mousquet, arme à serpentin d'une portée de 400 mètres, le mousquetaire était armé de la rapière, épée longue et droite qui permettait de frapper d'estoc, c'est-à-dire de la pointe.



Jusqu'en 1673, l'uniforme des mousquetaires se limitera à une casaque bleue brodée sur les deux faces de grandes croix d'argent flammées en forme de fleurs de lys d'or.



Après la création de la seconde compagnie, la première, celle dont d'Artagnan devint capitaine-lieutenant, prit le nom de « grands mousquetaires » ou « mousquetaires gris », car ils montaient des chevaux gris, et la nouvelle compagnie, celui de « petits mousquetaires », ou « mousquetaires noirs », de la couleur de leurs chevaux.

http://www.cyranodebergerac.fr/roxane_autres_contenu.php?contenu_id=14

Cyrano, entre légende et réalité !

Cyrano de Bergerac est l’un des personnages emblématiques du Puy du Fou, et pour cause : romantique, exubérant et poète, il a fait de sa vie un spectacle permanent !

C’est en 2006 qu’il s’invite au Puy du Fou, à l’occasion de la création du spectacle « Mousquetaire de Richelieu ». Il y côtoie ainsi de grands personnages de l’Histoire de France comme Richelieu, D’Artagnan, Corneille et Louis XIII.

Qui était-il vraiment …
Personnage fantasque et fine plume de la littérature française, Cyrano prend la voix des armes à 20 ans. Il intègre une compagnie du régiment des Gardes du Roi, où il participe aux combats entre Français et Espagnols pendant la guerre de Trente Ans (1618-1648).

Cyrano se consacre ensuite à l’art de l’écriture théâtrale où il manie mots et verbes mais s’attire les foudres de ses contemporains suite à sa pièce : « La mort d’Agrippine ».
 C’est finalement à 36 ans que notre épéiste meurt chez son cousin, Pierre de Cyrano.

Cyrano est une figure incontournable du Grand Siècle et une véritable légende de la culture française.
http://www.puydufou.com/histoires-de-ouf/cyrano-entre-legende-et-realite.html#respond

Savinien Cyrano de Bergerac

Comme un jeune homme, Cyrano a rejoint la société de gardes et a été blessé au siège d'Arras en 1640. Mais il a renoncé à sa carrière militaire l'année suivante pour étudier sous la philosophe et mathématicien Pierre Gassendi . Sous l'influence de.......

Arrivé des Mousquetaire au Château de Vaux le Vicomte