Mort de Charles de Batz de Castelmore, dit d'Artagnan, au siège de Maastrich le 25 juin 1673

Mort de Charles de Batz de Castelmore, dit d'Artagnan, au siège de Maastrich le 25 juin 1673

Né vers 1611-1615 au Château de Lupiac, près d’Auch dans le pays d’Astarac (Gascogne), il part débuter sa carrière des armes à Paris au sein des Gardes Françaises, Corps d’élite chargé de la protection du Roi. Affecté à la Compagnie de Mousquetaires des Essarts près de Fontainebleau par Mr. de Tréville, il participe aux combats de la Guerre de Trente-Ans à Arras, Bapaume, Collioure et Perpignan.
En 1646, la Compagnie des Mousquetaires est dissoute et d’Artagnan se retrouve dans les Gardes-Françaises. Placé sous les ordres du Cardinal Mazarin dont il devient un homme de confiance, d’Artagnan protège la Reine Anne et le jeune souverain Louis lors de la Fronde et notamment, de la fuite à Saint-Germain-en-Laye. En 1651, il veille toujours sur Mazarin lorsque le cardinal doit s’exiler temporairement et en 1653, il est fait « Capitaine concierge de la volière du Roi », obtenant ensuite le grade de Capitaine (pour les Gardes Françaises) en 1655.
Il tombe donc, armes à la main au siège de Maastricht face aux Hollandais, tué par une balle de mousquet. Affecté, Louis XIV déclare alors : « J’ai perdu d’Artagnan en qui j’avais la plus grande confiance et m’était bon à tout. » http://www.france-histoire-esperance.com/25-juin-1673-mort-de-dartagnan-au-siege-de-maastricht/


Le mousquetaire est gouverneur de Lille, poste qu'il n'apprécie guère, quand le Roi Louis XIV l'appelle pour la guerre de Hollande. Il rejoint le siège de Maastricht en 1673 et y trouve la mort, tué par une balle de mousquet qu'il reçoit dans la gorge. Louis XIV déclare alors : «J'ai perdu d'Artagnan en qui j'avais la plus grande confiance et m'était bon à tout. »

Source : Lois Spalwer pour Le Salon Beige