Mythes, Contes et Légendes médiévales du Moyen Age

Contes et Légendes du Moyen Age

La transmission des contes et légendes de génération en génération

Les origines du conte de fées dépassent de loin les fables milésiennes évoquées par Perrault dans la préface de ses contes en vers. Depuis qu’il parle, semble t-il, l’homme raconte. Du moins depuis qu’il écrit, puisque des tablettes de Chaldée nous rapportent la légende d’Etana et de l’aigle. L’Egypte pharaonique avec le Conte du naufragé et le Conte des deux frères conservés sur un papyrus du XIIIe siècle avant notre ère, la Babylonie, la Grèce antique, Rome avec les Métamorphoses (ou L'Âne d'or) d’Apulée présentent des récits dans lesquels se reconnaissent nos contes. De la plus haute Antiquité à la Renaissance, les mythes, légendes et autres fables ont fourni des motifs merveilleux qui se sont retrouvé dans de nombreux contes. Ainsi l’histoire de "Psyché et Cupidon" traverse les siècles pour inspirer La Belle et la Bête des Lumières.
La transmission des contes et légendes

robin des bois

La première allusion écrite au personnage de Robin des Bois, dont nous disposons aujourd’hui, se retrouve dans le texte de William Langland, The Vision of William Concerning Piers the Plowman qui date de 1377. Grâce à ce texte, on peut conclure que la légende doit avoir pris naissance sous forme orale aux alentours du XIIIe siècle . Malheureusement, les origines précises de cette légende sont perdues. Les premiers écrits que l’on retrouve au sujet du célèbre hors-la-loi sont principalement des ballades. Il s’agit de poèmes narratifs qui devaient, à l’origine, être chantés. Les ballades comprennent habituellement beaucoup de répétitions, un refrain, des descriptions et des dialogues laconiques. Les ballades semblent être écrites pour des gens qui connaissent déjà le sujet: il n’y a pas d’introduction et le dénouement est souvent brusque. La plupart des ....http://pages.infinit.net/mycroft/kathleen/robin_bois/medievale.htm

tristan Iseut

La légende de Tristan et Iseut

Bien que cette légende occupe une place très importante dans le monde médiévale, elle est tout d’abord celtique. On attribue à cette histoire des origines bretonnes, mais elle fut également très populaire en Cornouailles, en Irlande et en Grande-Bretagne. 
Au Moyen Âge, l’histoire de Tristan et Iseut fut popularisée notamment en France par Béroul et en Angleterre par Thomas.

En des temps très lointains, le roi Marc régnait sur la Cornouailles. Lors d’une guerre contre un de ses ennemis, il reçut l’aide du roi de Loonois, Rivalen. Pour le remercier de son secours, le roi Marc offrit à Rivalen, sa sœur Blanche-Fleur pour épouse. Le jeune couple ne tarda pas à célébrer le mariage, mais peu de temps après Rivalen dut repartir à la guerre pour ne jamais revenir. Comme elle apprenait la mort de son époux, Blanche-Fleur découvrit qu’elle portait un enfant. La reine se laissa alors dépérir jusqu’à la naissance de son fils qu’elle appela Tristan pour exprimer toute la douleur qu’elle ressentait alors et elle mourut....... http://pages.infinit.net/mycroft/kathleen/tristan_iseut/index.htm


les chaussons ensorceles

L'île avait-elle déjà émergé de la douce Loire qui maintenant la berce? On dit qu'à la place de la jolie petite ville de Decize s'étendait, en ce jadis si lointain qu'on ne sait où le fixer, les domaines du comte Gontran de Colomban Raveau. Nous ne répondons pas du titre et du nom, que nous conserverons pour la commodité du récit. Le répertoire de ces vieilles généalogies légendaires est bien mal tenu!


Le comte et la comtesse avaient une fille, Marie-Agathe, et c'était, lorsque notre histoire commence, leur seul enfant vivant. Les autres, des garçons, étaient morts sur les champs de bataille.

Marie-Agathe était jolie, obéissante, affectueuse, elle savait un peu lire et écrire, pas trop.. Avec tout ça, riche héritière! On imagine que les prétendants à sa main ne manquaient pas. Mais ses parents trouvaient toujours prétexte à refuser les meilleurs partis. Elle était leur joie du coeur et des yeux. D'ailleurs, il ne semblait pas que Marie-Agathe, qui ignorait ces démarches, eût eu chagrin d'abandonner le monde merveilleux de l'enfance.

Les soucis commencèrent cet été-là... Et enveloppés de quels mystères! Lourds de quels insondables dangers!
http://pages.infinit.net/mycroft/kathleen/contes_et_legendes/les_chaussons_ensorceles.htm

La légende de Mélusine

La légende de mélusine

La légende de la fée Mélusine apparaît dans les récits médiévaux dès le XIIe siècle, sans qu’on lui donne pourtant de nom. Puis un jour le nom de Mélusine fait son apparition, et devient la fondatrice de l’une des plus grandes et illustres familles du Poitou, la lignée des Lusignan. La légende de Mélusine

le moine et le rossignol



Il y a longtemps, bien longtemps, le monastère de Saint-Lantier, en Picardie, était habité par des moines qu’on nommait les Templiers ou les chevaliers du Temple. Ces hommes étaient méchants et, dans tous le pays où ils étaient, chassaient le cerf et le sanglier, à travers plaines, vallées, prairies et forêts, sans souci de la récolte des pauvres paysans, sans songer aux sueurs des malheureux, et sans s’inquiéter si le laboureur ne mourrait point de faim l’hiver prochain. Et la nuit, dans la grande salle du monastère, ces mauvaises gens se réunissaient autour des tables de chêne toutes couvertes de viandes exquises, de volailles succulentes, de gibiers délicieux et de vins de toute sorte que l’on buvait dans d’énormes coupes d’or pur ; le plaisir allait son train, et dans les villages voisins les bonnes gens se signaient, disant tout bas :

« Voici nos seigneurs les Templiers qui chantent leurs maudites chansons. Quel nouveau malheur nous adviendra-t-il demain ? »

Les chevaliers du Temple se rendirent tellement odieux que le roi de ce temps-là, Philippe Le Bel, s’il m’en souvient bien, donna l’ordre de les arrêter dans toute la France et en fit périr un grand nombre.

Un seul, le frère Gaspard, échappa à cet arrêt. http://pages.infinit.net/mycroft/kathleen/chevaliers_temple/moine_rossignol/index.htm

Le tresor de Malonat


Les chevaliers du Temple s'établirent à Nice en 1135. Dès 1154, ils occupaient dans la rue Seleya, aujourd'hui rue de la Préfecture, un édifice appelé Temple qu'ils devaient à la libéralité de l'évêque Pierre 1er. Hors la ville, ils possédaient deux autres établissement à très renommés en Provence : l'un situé au Var, servait particulièrement d'asile aux voyageurs qui attendaient, aux époques des crues, le moment propice pour franchir le torrent inconstant; l'autre, dit de Sainte-Marie, s'élevait dans la campagne du Ray appelée encore aujourd'hui quartier du Temple. C'est dans ces retraites que le 13 octobre 1307 furent arrêtés les Templiers du bailliage de Nice. Or, chaque nuit, dés que la cloche du donjon avait frappé le huitième quart du guet, un homme sortait du Temple de la rue Seleya, montait en longeant les murs, la pente raide pratiquée sur le versant occidental de la colline au sommet de laquelle apparaissait la formidable silhouette du château, tournait à droite, traversait une ruelle absolument déserte en partie formée par la courtine et appelée aujourd'hui : ruelle du Malonat n° 2, enfin, s'arrêtait devant une maison d'assez propre aspect qui semblait accrochée comme un nid d'hirondelle au bastion Saint-Elme. http://pages.infinit.net/mycroft/kathleen/chevaliers_temple/tresor_malonat/index.htm

Les origines de la légende arthurienne : six théories

Les Origines De La Légende Arthurienne passeurs de légendes

The origins of the Arthurian legend: six theories...
Théorie n° 1 : Arthur, chef de guerre du ve-vie siècle ​​
​....​​​​Foire aux questions sur les Chevaliers de la Table Ronde (légendes Arthuriennes)

Mythes et légendes médiévales, le Cerf blanc.

Un cerf blanc ou biche blanche est un cerf élaphe souffrant d’une maladie connue sous le nom de leucistisme qui entraîne la perte de la couleur naturelle de ses poils et de sa peau. Le cerf blanc a joué un rôle important dans la mythologie de nombreuses cultures........

Histoire de la chasse aux sorcières

En Europe, la chasse aux sorcières connaît son paroxysme de 1560-1580 à 1620-1630, pour se terminer vers 1680. On parle de 100'000 procès, avec 70 à 80'000 exécutions pour lesquelles 70% des condamnées sont des femmes. Puisque la sorcellerie est issue de l’imagination de gens vivant dans une culture de la peur, aucune des personnes exécutées n’a jamais été prise en flagrant délit.
Histoire De La Chasse Aux Sorcières

Exposition Fantasy, contes et légendes

Le conseil général propose donc de faire connaître à toutes générations les sources de la fantasy contemporaine qui s'inspirent des mythes et des contes de fées. « Depuis des siècles, l'imaginaire collectif souligné par celles-ci éduque les jeunes générations et fait rêver les adultes », fait remarquer un des principaux orateurs et poursuit : « Il faut éviter de se projeter dans l'avenir sans se soucier du passé... »

Il est vrai que l'exposition, autant inédite que remarquable, est immergée dans un univers enchanté avec des animations chevaleresques et féeriques. Celles-ci sont destinées à tous les publics pour découvrir l'univers de la fantasy. Sous forme plus réduite, l'exposition sera également proposée au réseau des 205 bibliothèques conventionnées avec le conseil général.
Contes et légendes, une exposition inédite à la Vendéthèque

Les Contes et légendes de Vendée

Les Contes Et Légendes De Vendée