Nicolas Merieau

Nicolas Merieau est animateur, présentateur, acteur et Fou du Grand parc. Son credo ? Faire rire le public.

Prélude des Chevaliers de la Table Ronde

le_clown_du_puy_du_fou

Nico l'arroseur

Nicolas Merieau est animateur au Puy du Fou


Par forte chaleur, il bien agréable un petit coup de fraicheur !!

Le Fou du Grand Parc, à la conquête du rire - Les Herbiers

Premier portrait d'Herbretais qui sont puyfolais. Nicolas Merieau est animateur, présentateur, acteur et Fou du Grand parc. Son credo ? Faire rire le public.

Entretien

Nicolas Merieau, 31 ans.

Qu'est-ce qui vous a mené au Puy du Fou ?

Cela fait sept années que je travaille au Grand parc du Puy du Fou. Avant, j'étais animateur GO au Club Med. J'ai notamment eu l'occasion de travailler au Maroc, en Corse et à Tignes. Lorsque je suis revenu en Vendée, j'ai voulu continuer dans un domaine similaire, j'ai donc postulé au Puy du Fou. Chaque année, je travaille de fin mars à fin septembre.

Quel rôle avez-vous au Grand parc ?         

Durant six saisons, j'ai été acteur au stadium gallo-romain avec le rôle de gouverneur. En parallèle, j'étais animateur présentateur au restaurant les Halles et au Relais des postes. Il s'agissait de présenter des jeux aux visiteurs, mettre un peu l'ambiance. Cette année, pour ma septième saison, je suis toujours dans les restaurants, mais j'incarne également une nouveauté : je suis Fou du Grand parc ! Avant, et entre les différents spectacles, je me balade au gré du vent afin d'amuser le public de mes facéties.

Fou au Puy du Fou, en quoi cela consiste ?

J'ai plusieurs jeux de rôles, pour ne pas me faire repérer, je fais illusion. Perruque, lunettes de soleil, casquette, je m'habille de manière à me fondre dans le personnel du parc. Par exemple, je suis faux jardinier ou faux placeur. J'induis les gens en erreur, je leur fais la bise. En général, ils sont très décontenancés et se retiennent de rire, c'est très drôle à jouer. Dans le spectacle du bal des oiseaux fantômes, je joue l'homme au troisième bras que je dissimule avant d'arroser les gens avec un pistolet à eau. Les personnes qui passent se font arroser sans comprendre d'où ça vient. C'est un gag qui plaît beaucoup au public qui assiste à la scène et devient dès lors complice.

Qu'est ce qui vous plaît au Puy du Fou ?

L'ambiance, c'est un peu ma famille. Tous les ans, je retrouve les mêmes collègues. Quand j'étais petit, j'ai visité plusieurs fois le Puy du Fou. Dans un coin de ma tête, c'est toujours un rêve. Le reste de l'année, je joue dans deux troupes de théâtre. La première s'appelle la Compagnie Nelly Daviaud, nous jouons beaucoup de pièces comiques type boulevard. La deuxième, la Compagnie de cour à jardin est plus classique, ce sont des pièces de Molière pour les écoles. Je n'ai aucune formation en tant qu'acteur, j'ai seulement fait du théâtre pendant 5 ans. C'est un peu inné. Au fil des années, j'ai acquis de l'expérience.

Eva FONTENEAU.
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-Fou-du-Grand-Parc-a-la-conquete-du-rire-_85109-avd-20120815-63411647_actuLocale.Htm

23 juin 2009 : Gouverneur par intermittence

Nicolas Merieau Gouverneur par intermittence

Il y a une heure, il était là-haut, drapé dans son costume de gouverneur romain. Aujourd'hui, c'est lui qui joue l'un des rôles-clef du spectacle des gladiateurs : le cruel et fourbe gouverneur des Gaules qui persécute les chrétiens, les condamnant aux jeux du cirque.

Ce rôle, Nicolas Meriot le connaît par coeur. Non pas parce qu'il partage les traits de caractère du personnage, mais parce que c'est la quatrième année qu'il travaille dans le parc du Puy du Fou comme intermittent du spectacle.

"La première année, j'avais tout simplement envoyé une candidature spontanée. J'ai été pris pour faire l'animation dans les restaurants et j'ai été très vite rattaché au stadium, où se déroule le spectacle des gladiateurs." Depuis, il a enchaîné les rôles : "prisonnier ou simple garde pour les gladiateurs, animation au relais de poste, acteur à l'atrium, aux grandes eaux..." Et il continue de changer de peau très régulièrement.

Car c'est une règle d'or dans le parc, inlassablement répétée : "Il n'y a pas de star au Puy du Fou. La star, c'est le Puy du Fou." Tous les rôles tournent, et celui ou celle qui joue un rôle phare participe, comme les autres, aux corvées d'après-spectacle : entretien du matériel, nettoyage...

Une fois la saison finie, Nicolas changera une fois de plus de rôle. Il reprendra la route avec la compagnie Nelly Daviaud, la troupe de théâtre dont il fait partie et qui est basée à Nantes. Avec quelques passage hivernaux au Puy du Fou : il fait partie des intervenants à l'académie, "l'école interne" qui forme les bénévoles de l'association au théâtre, à l'escrime artistique ou à la voltige (on en reparlera).

D'ailleurs, un peu plus tôt, c'est l'un de ses anciens élèves qui jouait le chef des chrétiens persécutés, et qu'il a condamné à être successivement livré aux gladiateurs et aux lions. Demain, ce sera peut-être l'inverse.

Damien Leloup
http://engrenages.blog.lemonde.fr/2009/06/23/gouverneur-par-intermittence/

Le groupe Panick Rock ( Nico le Batteur)

Le Groupe Panick Rock ( Nico Le Batteur)

« L'idée est plus de se faire connaître que de faire de l'argent. » À l'unanimité, les quatre joyeux membres du groupe Panick Rock sont très vite tombés dans le chaudron de la musique.
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Le-groupe-Panick-Rock-s-affiche-partout-en-France-_-2017877------85109-aud_actu.Htm

Les fées du PDF