Secourir un oiseau détresse

La Chouette effraie est un animal célèbre et sympathique dont les agriculteurs connaissent les bienfaits pour l'équilibre de la nature : son rôle de prédateur rétablit le nombre de rongeurs, souvent déclarés nuisibles et supprimés au moyen de produits chimiques qui nuisent à l'environnement dans son ensemble.


que_faire_dun_oiseau_blessé

que_faire_dun_oiseau_blesse

Aider la Chouette effraie des clochers

Aider la Chouette effraie des clochers, Rouler moins vite pour sauver la chouette effraie

Ce rapace nocturne est trop souvent victime de collisions avec les voitures...
«La chouette effraie des clochers» (Tyto alba), rapace nocturne victime chaque année de collisions fatales avec des automobiles, fait l'objet d'une campagne nationale intitulée «roulez moins vite la nuit» lancée par la Ligue de protection des oiseaux LPO. «On estime que chaque année une chouette effraie meurt tous les deux kilomètres d'autoroute en France», indique la LPO dans un communiqué annonçant l'ouverture de sa campagne de protection, avec le soutien de la Fondation Norauto. «Modérer sa vitesse sauve des vies humaines tout en participant à la biodiversité», souligne le président de la LPO, Alain Bourgrain Dubourg.
La «dame blanche» ne pèse que 350 grammes

Classée espèce vulnérable en Rhône-Alpes et espèce à surveiller en Champagne-Ardennes, la chouette effraie souffre également de la raréfaction de ses sites de nidification. Elle ne construit pas de nid mais utilise, en dehors des arbres creux, des lieux construits par l'homme, comme les clochers ou les granges. Mais les vieilles bâtisses disparaissent, les combles sont de plus en plus souvent aménagés et les clochers sont protégés par des grillages contre la prolifération des pigeons, souligne la LPO.

La campagne de protection vise à favoriser aussi la pose de nichoirs, dont 150 ont été déjà installés cet automne avec la Fondation Nature et Découvertes. La chouette effraie, appelée «dame blanche», de taille moyenne et ne pesant que 350 g en moyenne pour une envergure d'environ un mètre, est à la base de nombreuses légendes prétendant qu'elle annonçait la mort. On l'aperçoit souvent près des églises et donc des cimetières. Mais elle est aussi un précieux auxiliaire en agriculture car elle se nourrit à plus de 95% de petits rongeurs, musaraignes, mulots, souris et campagnols.

http://www.20minutes.fr/planete/834578-rouler-moins-vite-sauver-chouette-effraie

Le cahier technique de la LPO

Secourir un oiseau en détresse

Puis-je soigner l'animal sauvage moi-même ?

chouette effraie du puy du fou

COMMENT TRANSPORTER L'ANIMAL :

1. Assurez-vous que le carton soit bien fermé.

2. Coincez le carton dans le coffre de la voiture : ne jamais le placer sur un siège passager

EVITEZ DE...
Laisser l'animal en liberté dans votre voiture, même s'il est inconscient : un animal choqué peut reprendre conscience en quelques minutes

1. Le phénomène d'imprégnation

Le phénomène d'imprégnation est le comportement par lequel un animal juvénile s'attache à une représentation de sa « mère » (modification du schéma mental).

Lorsqu'on nourrit à la main un animal dès son plus jeune âge, il s'imprègne de la personne (ou l'espèce) nourricière ; il va donc se prendre pour un humain (ou celui-ci va intégrer l'image parentale de l'espèce qui l'aura élevé). Dans le cas d'un jeune animal sauvage, cela aura plusieurs conséquences néfastes :

• Il aura plus de mal à s'adapter dans son nouvel environnement, malgré les techniques d'émancipation progressive
• Il cherchera un partenaire sexuel autre qu'un individu de sa propre espèce
• Il pourrait représenter un danger pour les humains une fois arrivé à maturité sexuelle. Rapaces ou cervidés pourraient s'attaquer à des humains qui se promènent sur leur territoire au moment de la période de reproduction, puisqu'ils les considérant comme des rivaux.

Imprégner un animal sauvage génère un handicap IRREVERSIBLE.

L'élevage en fratrie (élevage de plusieurs individus d'une même espèce) associé à des techniques particulières utilisées dans des centres de sauvegarde limite les risques d'imprégnation.

C'est donc une autre bonne raison de contacter un centre dès que l'on a trouvé un animal juvénile et de ne pas chercher à l'élever soi-même.

nous venons de trouver cet oiseau dans le jardin

nous venons de trouver cet oiseau dans le jardin

Bonjour,

nous venons de trouver cet oiseau dans le jardin (en Haute Corse). Il est au calme dans la maison et nous ne savons pas quoi faire pour l'aider. Il semble ne pas pouvoir voler.

Merci d'avance pour votre aide,
Viking

la suite

SOS RAPACES